Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 05:27

Sur le recensement de 1921.

Progrès de l’Oise du samedi 7 janvier 1922

 

Le Journal Officiel a publié, le 30 décembre, les résultats du recensement de la population de la France, auquel il fut procédé le 6 mars 1921. Quelques chiffres sont à retenir.

 

D’après les opérations effectuées le 6 mars dernier, le chiffre total de la population s’élève à 39 209 766 habitants.

 

En 1911, il avait été évalué à 39 604 992. Mais les 39 209 766 habitants recensés cette année comprennent 1 709 749 habitants des départements d’Alsace et de Lorraine.

 

Le chiffre de la population des 87 départements d’avant guerre est donc de 37 500 017, d’où, par rapport à 1911, une différence en moins de 2 104 975.

 

Cette diminution (de la population) est due pour la plus grande part, est-il besoin de le dire, aux pertes subies pendant la guerre, puis à la réduction de la natalité qui en est résultée et, enfin, dans une certaine mesure, en ce qui concerne quelques départements, à des graves épidémies de grippe.

 

Mais la diminution du chiffre de la population est supérieure à la réalité, il faut, en effet, tenir compte de ce qu’un grand nombre de Français étaient sous les drapeaux, à l’étranger le 6 mars dernier, et n’ont pu, par conséquent, être recensés par les maires. Ils ont fait l’objet de recensements spéciaux par les ministres de la guerre et de la marine. D’autre part, le sous–secrétaire d’état des ports, de la marine marchande et des pêches a dénombré les marins de commerce qui étaient en cours de navigation.

 

La population, par suite des pertes de guerre a diminué dans tous les départements, à l’exception de quelques uns qui malgré les pertes qu’ils ont subis du fait de la guerre, ont vu néanmoins le chiffre de la population s’accroître, grâce à un nouvel afflux d’étrangers et aussi pour une certaine part à la présence de réfugiés qui s’y sont fixés définitivement ou qui y résident encore, et attendant de pouvoir réintégrer leurs communes dévastées.

Le recensement de 1921

Pour notre commune la population qui était de 367 habitants en 1911 régresse à 275 en 1921, soit une perte de 82 solitaires.

 

Ce qui s’explique pour plusieurs raisons :

 

Les 24 hommes tués aux combats.

13 décès de plus que le nombre de naissances.

Les gardes forestiers, au nombre de 6, qui représentaient avec leur familles 20 personnes en 1911, ne sont plus que 3 en 1921 soit 9 personne : perte de 11 habitants.

Les gardes particuliers, 5 en 1911, soit 15 personnes avec leurs familles, ne sont plus que 2 en 1921 ne comptant que 5 personnes.

Le plus important déficit provenant des domestiques, avec notamment le château de La Brévière qui en employait un grand nombre. D’une trentaine en 1911, ils ne sont plus que 3 en 1921. 2 chez les de Royer et 1 chez madame Duvauchel.

 

Toutes ces personnes additionnées expliquent la perte de 82 habitants entre les deux recensements.

 

Nous ne tenons pas compte des familles de Saint-Jean qui ont quitté le village en raison de la guerre et qui ne sont pas revenues, dont le nombre est compensé en partie par les familles réfugiées d’autres régions qui y sont restées après l’armistice.

                                                                                                                            à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche