Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 06:35

 

Le bail de 1765, pour une durée de neuf années, est passé le 28 avril devant maître REBOUR notaire à Pierrefonds, au bénéfice de Louis LE ROY et son épouse Marie Louise SIMON.

 

Il est signé par Charles Eugène DUBOIS prêtre chanoine régulier prieur du prieuré de St Louis de Royallieu. En fait le prieuré n’existe plus depuis deux ans à ce moment. L’abbé DUBOIS reste sur place afin d’assurer la gestion des biens de la communauté qui elle, est rattachée à l’abbaye de Saint Léger de Soissons.

 

L’existence de bail, classé aux archives départementales sous la référence H. 939, est connu depuis plus d’un siècle, puisque l’abbé DANGU y fait référence dans son livre écrit en 1911.

Les baux du moulin

Les biens et les conditions restent identiques aux baux précédents. Quant aux charges, elles ne varient peu : « deux cent quarante livres en argent deux paires de chapons deux paires de poulets, deux dindons bons gros gras vif en plumes vingt livres de beurre et deux gâteaux de loyer et redevance que les ci preneurs ont promis promettent et s’obligent solidairement comme dit est payer audit sieur prieur au ci abbaye de St Jean par chacun an savoir cent vingt livres en argent et vingt livres de beurre le jour de St Jean Baptiste les autres cent vingt livres et les deux paires de chapons le jour de noël les deux paires de poulets le jour de St Louis roi un gâteau le jour des rois le second le jour de St Jacques et les deux dindons au jour de St Martin d’hiver ».

 

Le bail suivant sera passé au bénéfice du même LEROY et à sa femme le 13 août 1772.

 

L’abbé DUBOIS étant décédé entre temps c’est Antoine BONVALOT, prêtre chanoine régulier de l’ordre de St Augustin congrégation de France de Soissons prieur curé de Saint Jean aux Bois qui signe ce bail, en temps que « fondé de procuration de MM. les prieurs et religieux de l’abbaye de Saint Léger de Soissons passé devant RIGAUX et HAMBY notaires royaux audit Soissons le vingt-six mai mil sept cent soixante-dix laquelle procuration est restée en mains dudit Sieur BONVALOT ».

Les baux du moulin

Seules les charges sont modifiées passant à trois cents livres de redevance, payables en deux termes égaux à la Saint Jean Baptiste et à Noël. Toutes participations en nature ont disparues.

 

Ce bail est passé en l’étude de maître REBOUR, en présence de François PICART menuisier et de Claude LA FONTAINE tailleur d’habits demeurant à Pierrefonds témoins.

 

Ce bail classé aux archives départementales sous la référence 2 E 58/118 fait partie du lot de baux déposé par maître TESSIER en 1975.

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche