Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 06:27

 

Il est devenu courant, de nos jours, d’entendre appelé des enfants par des prénoms qui quelquefois interrogent sur leur origine.

 

Il n’en fut pas toujours ainsi, jusqu’à une époque dans le fond pas si lointaine.

 

Aux lendemains de la révolution française des prénoms faisant référence à cet événement fleurissaient dans les registres de l’état civil.

 

Ainsi, au hasard des naissances sur les années allant de 1792 à 1796, nous notons à Saint-Jean des prénoms qui furent certainement difficile a porter par la suite par ceux qui en étaient affublés : Louis La Fleur Le Vasseur, Lafleur Rémi, Prairial Bara Leleu, Basilique Thermidor Lefèvre, Thermidor Langelez, Louis Vendémiaire Cornet, Pierre Lafleur Rossard. Lorsqu’il s’agissait du second prénom les conséquences étaient moins gênantes.

 

L’importante mortalité infantile de cette époque fit que la plupart de ces nouveaux nés, malheureusement, ne survécurent que peu de temps à leur naissance. Thermidor Langelez décède le 13 brumaire an 4 (4 novembre 1795), Prairial Bara Le Leu le 9 floréal an 6 (28 avril 1798), Louis Vendémiaire Cornet le 6 vendémiaire an 6 (27 septembre 1797), Pierre Lafleur Rossard le 20 messidor an 8 (9 juillet 1800). Basilique Thermidor Le Lefèvre se mariera le 14 novembre 1815 sous ce prénom.

 

Pour mettre fin à cette pratique, quelquefois fantaisiste, et pour revenir à des prénoms baptismaux plus en rapport avec la tradition, Napoléon, premier consul, fit édicter le 11 germinal an XI (2 avril 1803) une loi qui précisait dans son article 1er que :

 

« A compter de la publication de la présente loi, les noms en usage dans les différents calendriers, et ceux des personnages connus de l’histoire ancienne, pourront seuls être reçus, comme prénoms sur les registres de l’état civil destinés à constater la naissance des enfants ; et il est interdit aux officiers publics d’en admettre aucun autre dans leurs actes ».

 

L’article II, permettait « A toute personne qui porte actuellement comme prénom, soit le nom d’une famille existante, soit un nom quelconque qui ne se trouve pas dans la désignation de l’article précédent, pourra en demander le changement, en se conformant aux dispositions de ce même article ».

 

Ce qui n’empêcha pas de voir surgir un certain nombre de surnoms ou sobriquets non officiels qui pour certains prirent, toute leur vie, la place de leur véritable prénom ; bien souvent pour les distinguer de leur père ou de leur grand père portant le même prénom. Nous rencontrons à Saint-Jean des personnes dont le prénom usuel, n’avait rien à voir avec le prénom déclaré sur leur acte de naissance. Vous en avez peut-être en tête quelques uns.

 

Pour l’anecdote :

 

Cette loi permet de donner comme prénoms ceux qui figurent dans les calendriers (des saints, révolutionnaire, musulman, etc.), ou ceux de personnages connus dans l’histoire ancienne, à condition qu’ils aient existé et se soient manifestés avant le Moyen Age (sont ainsi autorisés : Achille, Vercingétorix, mais les dieux de la mythologie sont exclus). Le gouvernement consulaire fit dresser un répertoire des noms autorisés. On trouve parmi ceux-ci :

 

Pour les garçons :

Abédécales, Abide, Abscode, Acepsimas, Anstriclinien, Aphone, Aproncule, Bananuphe, Calépode, Canisius, Coconain, Cordule, Delcolle, Dorymédon, Eupsyque, Eusémiote, Frichoux, Gobdélas, Gorgon, Guthagon, Gabin, Havenne, Huldegrin, Injurieux, Ithamace, Keintegern, Lézin, Lupède, Ludon, Latin, Mappalique, Melchiad, Métromane, Moucherat, Nizilon, Némèse, Odilard, Oenillin, Onésiphore, Ouarlax, Palphètre, Pamphalon, Patape, Pèlerin, Pétronin, Philogon, Pipe, Proscidile, Quoamal, Rasyphe, Sabas, Smaragde, Syarèse, Télesphore, Théoïde, Théopiste, Théopompe, Triphon, Tripodes, Tychique, Ubède, Urciscène, Usthazades, Viedemial, Ynsigo, Zotoucque.

 

Et pour les filles

Agetine, Animaïde, Arcade, Avaugourg, Bertoarde, Bibienne, Conchinne, Crispine, Cuthburge, Dodoline, Dorothée, Dorphate, Édifrède, Égobille, Ensvide, Épicaride, Ésothéide, Godine, Golinduche, Guimfroye, Hérondine, Hune, Irmine, Kymescide, Lupite, Macarie, Mamelthe, Mazote, Mirlouriraine, Nossète, Obdule, Oringue, Panduine, Piste, Pompine, Porcaire, Rusticule, Sigouleine, Sosipatre, Supporine, Tatienne, Venefride, Yphenge, Zingue, Zite, Zuarde.

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche