Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 06:30

 

Il est très difficile de situer de façon précise l’emplacement des maisons louées d’après les indications portées sur les baux. A l’époque pas de noms de rues, encore moins de numéros, chacun s’en doute.

Les baux des habitants (2)

Nous n’avons comme seules indications, par exemple pour les biens baillés à Etienne Sénéchal, « une maison, un grenier au dessus, une étable et un toit à porcs, situés à St Jean aux Bois tenant d’un côté à Jean Sénéchal, d’autre côté à Pierre Nicquet, d’un bout par devant au jardin d’André De Vaux et d’autre bout par-derrière à la cour de Jacques Perdu, fermier dudit St Jean ». Le seul point de repère valable étant la référence faite à Jacques Perdu, fermier dudit St Jean, ce qui nous permet de penser que cette maison se situait à proximité de la ferme.

 

Quelquefois l’indication est plus précise et permet de mieux la localiser, sans toutefois donner l’emplacement exact. « Une maison et grenier au dessus, une étable, et un toit à porcs situé dans la basse-cour de l’abbaye ». Cette habitation était à coup sûr dans l’enceinte de la ferme. (Bail de Marguerite Jouriaux veuve de Louis Deschamps 1720). Ou bien « La dite maison dans la cour du fermier. Un grenier à foin au-dessus de la grande porte de la cour du dit fermier ». (Bail de Jacques Tourneur 1723). Mais de telles indications sont peu fréquentes.

 

Nous savons par le bail de 1730 de Marguerite Jouriaux, nous l'avons précédemment située dans la cour de la ferme, que d’un côté de sa maison se trouvait celle de Jean Vasseur et de l’autre celle de Jacques Tourneur, sans toutefois savoir laquelle était à sa droite où à sa gauche. Cette indication nous permet seulement de savoir que ces maisons se situaient dans la cour de la ferme.

 

Il faudra attendre le plan de 1762 pour noter 25 maisons (notées de 1 à 25 sans autres indications) réparties dans la cour, dans le périmètre de la ferme et près de l’église. Une seule, le moulin, se trouvant hors les murs d’enceinte. En 1769 une liste des habitants est bien établie, mais elle ne nous situe que l’endroit où ceux-ci habitent, cour et moulin. Si pour l’essentiel nous trouvons bien des baux établis aux noms des habitants figurant sur cette liste, cela ne nous donne pas pour autant le lieu précis de leur habitation.

Les baux des habitants (2)

Ce ne sera qu’en 1843 qu’un plan d’assemblage sera publié sur lequel une liste annexe nous donnera le nom des propriétaires. Puis un autre en 1845. À ce moment nous sommes loin de 1723.

 

à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche