Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 05:06

 

Les archives communales renferment un certains nombre de contrats de mariage signés au XVIIIe siècle en vue des prochaines épousailles de certains jeunes gens du village. Il paraît intéressant d'en publier les plus significatifs.


Le contrat de mariage est un acte qui a pour objet de régir par avance ce qui va se passer au point de vue des biens entre les futurs époux, de spécifier à qui appartient tel ou tel bien, de dire quels seront les droits et les pouvoirs du mari et de la femme.

 

Sous l’ancien régime et jusqu’au XVIII siècle il était extrêmement fréquent de faire un contrat de mariage. Ce contrat contenait la liste des biens dont les futurs époux étaient propriétaires, la liste des biens qui leur étaient donnés par leurs parents et qu’on appelait dots.


Les contrats avaient pour but essentiel de préserver les intérêts réciproques de chacun des époux notamment en cas de décès de l’un deux. Même lorsque les biens de chacun étaient très limités, le contrat leur assurait de conserver leurs biens propres, ne serait-ce que leurs affaires personnelles, en cas de disparition de l’un ou de l’autre.


On remarquera sur les contrats que nous mettrons en ligne la référence qui est faite au droit coutumier du Valois qui sur certains aspects du droit des femmes, bien que très limités, leur était plus favorables que les droits coutumiers d’autres contrées. Le mari qui “douait ” son épouse, lui donnait une “portion ” de biens dont celle-ci jouissait si elle devenait veuve, et qui ensuite passait à ses enfants. Car les héritiers n’étaient pas toujours tendres avec le conjoint survivant, surtout s’il s’agissait de la veuve.


C’est pourquoi il était courant de passer contrat au moment des épousailles. Les futurs époux ne semblent pas compter pour beaucoup dans les tractations qui opposent les deux familles, surtout s’il y a un peu de biens. D’ailleurs, on est surpris par le nombre de personnes qui participent, signent et marquent au bas de ces contrats. Communément 12, 14, 15, 16 personnes.… Le contrat de Jean Harlaut et Marguerite Deschamps, le 4 février 1732, comporte 21 signataires.


Entre 1680 et 1772 nous comptons 218 mariages. Pour cette même période les archives, tant communales que départementales, ne nous ont permis à ce jour que de retrouver 27 contrats. Il doivent certainement être beaucoup plus nombreux.


Les contrats restés aux archives communales, ne sont pas les contrats définitifs passés devant notaires, mais des contrats provisoires, car sur la plupart d’entre eux apparaît en fin de  rédaction la phrase suivante : « Et en attendant que le présent contrat sera passé par-devant notaire, les parties sommes convenues qu’il demeurera en dépôt entre les mains de Jean Savary, maître d’école du dit St Jean aux Bois  »

 

Les contrats de mariages conservés

 

01 — Florent MAGNANT et Simone LA FONTAINE, le 17 janvier 1717.

02 — Jacques TOUSSAINT et Marie Anne TOURNEUR, le 23 janvier 1723.

03 — Jean CENSIER et Antoinette DESCHAMPS, le 8 février 1724.

04 — Louis Antoine HARLAULT et Marguerite DESCHAMPT, le 13 juin 1724.

05 — Jacques VIVERET et Marie CHUETTE, le 14 mai 1725.

06 — François DARCHIN et Marie Anne FILLION, le 4 juin 1725.

07 — Jacques TOURNEUR et Marie Jeanne DESCHAMPT, le 7 janvier 1727.

08 — Martin RENAULD et Marianne LESSENT, le 19 septembre 1728.

09 — Louis NEVEUX et Marie Louise VASSEUR, le 10 novembre 1728.

10 — Pierre TOURNEUR et Anne CHARDON, le 22 novembre 1730.

11 — Jean HARLAUT et Marie Marguerite DESCHAMPT, le 4 Février 1732.

12 — François MOURET et Marie CHARDON, le 8 novembre 1733.

13 — François TOURNEUR et Marguerite CHARDON, le 22 novembre 1733.

14 — Antoine NEVEUX et Marie Jeanne HARLAUT, le 10 novembre 1737.

15 — Louis Radegonde CONTAMPT et Marie Magdeleine HARLAUT, le 15 mai 1738.

16 — Jacques Denis BONNARRE et Marie Charlotte MOTTELET, le 26 janvier 1739.

17 — Pierre LESSENT et Marguerite DESCHAMPT, le 25 may 1739.

18 — Jean CHUETTE et Marie Louise DESCHAMPT, le 15 juin 1739.

19 — Jean CHARDON et Marianne CHUETTE, le 11 octobre 1739.

20 — Jacques PERDU et Marie Anne FILLION, 1739

21 — Louis DESCHAMPT et Marie Louise PARCHEMINIER

22 — Jean CHARDON et Marianne CHUETTE, le 22 janvier 1742.

23 — Claude VERRIER et Élizabeth DESCHAMPT le 22 avril 1742.

24 — François LANGELÉE et Marguerite HARLAUT le 17 octobre 1746.

25 — Pierre PARCHEMINIER et

26 — François LANGELÉ, veuf, et Marguerite VIVERET, le 6 janvier 1752.

27 — Pierre DESCHAMPT et Louise BONNARD, le 24 janvier 1753.

 

Exemple de contrat de mariage

 

Toussaint.jpg

 

Toussaint-2-1.jpgToussaint-2-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche