Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 05:56

Les deux premières concessions qui figurent dans les archives datent de 1863. L’une datée du 16 avril pour une personne décédée le 10 janvier 1863 et l’autre du 18 mai pour une personne décédée le 23 octobre 1861. Cette personne a donc été inhumée une première fois à son décès en 1861 puis déplacée ensuite dans sa sépulture définitive en 1863.


Durant les années 1860, 1861, 1862 et jusqu’au 10 avril 1863 il y eu respectivement 10, 5, 12, 1, soit 28 décès.


Peut-on penser alors qu’en 1860 et peut-être en 1861 certaines inhumations eurent encore lieu dans l’ancien cimetière ? D’autre part le faible nombre de demandes de concession figurant dans les archives entre 1863 et 1872 peut-il permettre de penser que peu de familles se préoccupaient d’en avoir une à leur nom, une simple tombe suffisant à conserver le souvenir du défunt. Les autorisations d’inhumations, accordées à cette époque, ne nécessitaient pas l’acquisition de concessions temporaires ou perpétuelles, et l’usage autorisait, après cinq années, l’ensevelissement d’une personne, dont la famille n’avait pas de concessions, à la place même où un parent avait déjà été enterré. Ce qui amènera le maire, en 1874, afin de faire cesser ces pratiques à prendre un arrêté dont nous reparlerons. (Des raisons financières pouvaient aussi freiner l’acquisition d’une concession)

 

P1010126.JPGP1010127.jpg

Une des toutes premières concessions (Archives départementales 2 Op 13758)

 

Construction d’un mur

 

Afin de séparer le cimetière de la place publique, la construction d’un mur s’avérait nécessaire. Le conseil municipal adopte à cet effet deux délibérations, pour en décider le principe et pour définir les conditions et le financement des travaux.


1865 Délibérations

 

Le mur du cimetière dont il s'agit (photo prise vers 1890)

Mur-du-cimetie-re.jpg

Saint Jean aux Bois. Eglise , : extérieur, abside, croisillon sud.  Ministère de la culture.  Auteur : Lefèvre-Pontalis (historien.  Négatif noir et blanc Support verre. Gélatino-bromure.  Réf. APLP007527. Avec l’aimable autorisation de monsieur J.D. Pariset, directeur de la médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche