Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 04:29

 


 

Vous lisez aujourd'hui le 500e article

paru sur le site

 

 


 

Les lavoirs de Saint-Jean

 

Photo-2-de-1887.jpg


 

Cette photo date de 1887. Au premier plan, la partie supérieure de la porte, au dessus de l’arc, bien qu’affaissée n’est pas encore étayée comme elle le sera à partir des années 1894 (voir les photos suivantes et revoir les articles des 29 et 30 mai sur la réfection de la vieille porte). L’arbre qui se trouve sur la berge du ru, encore à ciel ouvert, sera coupé début 1899 au moment de la couverture de celui-ci.

En arrière plan nous apercevons le “gymnase” (voir article du 3 février 2012). Les arbres de la place ne sont pas encore plantés.

 

Et pour ce qui nous intéresse le plus pour cet article, nous remarquons, à gauche, la toiture en matériaux légers du lavoir dont on voit encore de nos jours les pierres sur lesquelles les femmes brossaient le linge.

 

Sur la photo suivante, qui date de 1895, cette toiture est très dégradée, les étais de la porte fortifiée sont posés et les arbres de la grande cour plantés.

 

Photo-3-de-1895.jpg


En 1896, le propriétaire du lavoir ayant décidé de l’assécher, le conseil municipal est contraint de trouver un emplacement afin d’aménager un lavoir communal. La photo ci-dessous ne laisse apparaître aucun vestige du toit de l’ancien lavoir. Par contre la partie au sol avec les pierres à laver subsiste, comme nous pouvons le voir sur les photos suivantes. Sous la première arche du pont, nous apercevons la dalle du lavoir que Théodore Langelez aménagea en 1899.

 

 

Photo-4---ENTRE-E-DE-L-ABBAYE-1897.jpg

 

 

Photo-5-Le-pont.jpg

 

 

Photo-6-Lavoirs-a--hauteur-du-pont.jpg

 

De nos jours voilà ce que nous pouvons encore voir de ces lavoirs.

 

Photo-7.jpg

 

Photo-8-Lavoir-Langelez.jpg


C’est aussi l’époque où la mare de la grande cour et l’étang du moulin ayant été également asséchés, les habitants des maisons en bordure du chemin des Plaideurs décident de la couverture du ru, privant ainsi les ménagères de ces maisons de la possibilité d’utiliser celui-ci pour laver leur linge. (Un article sera consacré à cet assèchement)

à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche