Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 04:46

 

Enseigne.jpg

 

Le 14 mars 1924 se tient un rendez-vous de chantier en présence de l’architecte M. Chezeaux et des entrepreneurs, au cours duquel il est convenu que les travaux seraient terminés pour le 1er avril.

 

 

Le 6 avril suivant, le Conseil municipal constate que l’ouverture de l’établissement de facteur receveur s'est bien effectuée le 1er avril comme prévu, mais dans des conditions difficiles en raison des travaux non terminés malgré les promesses faites au maire le 14 mars dernier. Le conseil regrette cet état de choses et le maire presse l'architecte de terminer le chantier dans les moindres délais.

 

Nous lisons dans "La Gazette de l'Oise " du 26 mars 1924 : "Un établissement de facteur receveur sera mis en activité le 1er avril prochain dans la commune de St Jean aux Bois.

Il n'y aura donc plus lieu de porter sur la suscription des correspondances à destination de cette localité la mention " Par Pierrefonds".

 

Diverses questions seront réglées avec l'administration des postes comme celui des horaires d'expédition des correspondances de l'après midi, du projet de bail, du candidat aux fonctions de coursier de St Jean aux Bois à la gare de Pierrefonds, des frais de gérance des services électriques de l’établissement, de la rémunération du porteur des télégrammes sur l’agglomération de St Jean, de la distribution gratuite des télégrammes, messages et avis d’appel concernant les hameaux et les écarts de la commune.

 

Le-bureau.jpg

 

Le Conseil votera les crédits en conséquence afin d'assurer un service convenable et satisfaisant. En 1936 le maire est informé qu'à partir du mois de juillet le port des télégrammes dans l'agglomération sera pris en charge par l'administration, mais qu'une taxe de 4 fr. sera perçue pour les hameaux hors agglomération, à moins que la commune continue de les prendre en charge.

 

Tampon-du-bureau-de-poste.jpgLe 4 décembre 1924  aura lieu la réception définitive des travaux en présence du maire, de l'architecte, des entrepreneurs et de la commission municipale des travaux.

 

Le 8 février 1925 , le maire informe le Conseil de cette réception définitive et précise que ces travaux se montent à la somme de 20 063,70 francs, non compris les honoraires de l’architecte.

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

pimprenelle 10/06/2013 19:02


Les temps changent aux PTT.


Bisous

niddanslaverdure 10/06/2013 19:50



C'est la suite du précédent.



Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche