Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 05:18

 

Vente Huet - Tassart

 

Le bulletin d'annonces judiciares du mois d'août 1826 reprend d'une façon claire le déroulement des ventes depuis leur origine.

Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 05:30

 

Vente Huet - Tassart

 

C’est en 1826, le 25 juin que monsieur et madame Huet vendent la propriété à monsieur Jean Charlemagne Tassart cultivateur à Morienval.

 

« Monsieur et madame Huet ont vendu la propriété susdite à Monsieur Jean Charlemagne Tassart, propriétaire, cultivateur, demeurant à la ferme de l’Essart l’Abbesse, commune de Morienval, suivant contrat passé devant maître Pottier notaire à Compiègne, le vingt cinq juin mil huit cent vingt six, moyennent vingt mille francs de prix principal ».

 

« Le prix de ladite vente a été payé en principal et intérêts par monsieur Tassart, tant entre les mains de monsieur Huet qu’en celles de son mandataire et de son épouse, aux termes de trois quittances passées devant ledit maître Pottier, notaire, le cinq novembre mil huit cent vingt six, vingt cinq décembre même année et vingt cinq août mil huit cent vingt sept ».

Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)

à suivre…

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 05:32

 

Pièces annexes à la vente du 22 mai 1823.

Vente de l'ancien couvent (suite)

Si l’on se réfère à ce document, le montant réel de la transaction s’est faite sur la base de 16 000 francs, bien qu’officiellement c’est la somme de dix mille francs qui apparaît sur l’acte.

 

Il est ainsi écrit (paragraphes 2 et 3) : « Que quoiqu’il apparaît dis-je pour ce contrat 1° que la vente ne m’a été faite et à mon épouse que moyennant dix mille cinq cents cependant la vérité est qu’elle m’a été faite moyennant seize mille francs prix principal, 2° et que j’ai payé cinq cents francs comptant, cependant la vérité est aussi que j’en ai encore rien payé à ma dite Demoiselle Charmolue, d’où il suit qu’indépendamment des dix mille francs que je lui redois suivant ledit contrat je lui dois en outre six mille francs ».

 

« En conséquence je m’oblige et j’oblige solidairement avec moi ladite Dame mon épouse dont je me porte fort à payer à ma dite Demoiselle Charmolue dans le mois à partir de ce jour ladite somme de six mille francs en son domicile audit Compiègne, sans intérêts jusqu’à cette époque mais avec celui légal pour tous retards de payement. Le tout en sus des dix mille francs que je lui redois suivant le contrat sus-daté et énoncé lesquels dix mille francs seront payés aux époques, avec l’intérêt et de la manière exprimée dans ce contrat ».

 

Doit-on considérer ces six mille francs comme un dessous de table négocié entre les parties. Cette pratique est assez ancienne. L’expression vient d’une table de notaire conçue au XVIIIe siècle. Celle-ci comportait par dessous, un unique tiroir coulissant, permettant discrètement aux différentes parties, de se communiquer des documents. D’où ce terme « dessous de table ».

 

Le reçu du 23 mai 1824 signé par Mademoiselle Charmolue ne fait état que des dix mille francs.

Vente de l'ancien couvent (suite)
Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 05:35

 

Devenue la propriété de Monsieur Louis François de Salle Esmangard de Saint Maurice et de ses enfants mineurs, ce dernier, par l’acte du 24 juin 1817, la vend à Monsieur Alexandre Louis Pierre Charmolue.

 

« Suivant contrat passé devant maître Barbé et son collègue, notaires à Compiègne, le vingt quatre juin mil huit cent dix sept, Monsieur de Saint Maurice, père, comme se portant fort avec obligation de les faire ratifier, de ses trois enfants mineurs sus-nommés, (Marie Anne Caroline Esmangard de Saint Maurice, Louis François de Salle Esmangard de Saint Maurice, Angadresme Pauline Esmangard de Saint Maurice) à vendre à Monsieur Alexandre Louis Pierre Charmolue, notaire, demeurant à Compiègne, la propriété dont s’agit moyennant la somme de dix mille francs dont ledit contrat contient quittance ».

 

Il est à noter que ledit Charmolue avait affermé une partie des jardins ainsi que le logement du jardinier à Charlemagne Thibaut, à l’époque meunier, et à sa femme Marie félicité Jolie (page 4) par acte passé devant maître Crété, le 13 octobre 1817.

 

Monsieur Charmolue décède le 13 avril 1822 à Compiègne, et par le partage des biens de sa succession, passée devant Maître Crété, notaire à Compiègne, le 17 juin 1822, la propriété fait partie du second lot des biens entrés en partage, échu à Mademoiselle Eugénie Charmolue, fille et héritière pour partie des biens dudit sieur Charmolue.

 

Celle-ci vend la propriété à monsieur Joseph Gaspard Huet, négociant, et madame Marie Jeanne Victoire Monard, son épouse.

 

« Suivant contrat passé devant maître Crété le vingt deux mai mil huit cent vingt trois, Mademoiselle Charmolue a vendu la propriété dont s’agit à Monsieur Joseph Gaspard Huet, négociant, et Dame Marie Jeanne Victoire Monard, sa femme, demeurant à Paris, rue Sainte Anne, numéro quarante huit, moyennant dix mille cinq cent francs de prix principal dont cinq cents francs ont été payé comptant ».

 

Quant aux 10 000 francs restant, ils seront payés le 23 mai 1824. Il est amusant de lire dans l’acte de vente (page 6) que : « Ladite somme de dix mille francs restant due et les intérêts qu’elle produira seront payés en bonne espèces métalliques aux titre poids cours et valeur actuels et non autrement de convention très expresse et à peine de résiliation de la présente vente ».

 

Le bail consenti à Charlemagne Thibaut court toujours au moment de cette vente et ledit Huet est tenu de « l’entretenir pour le temps qu’il en reste à courir ».

 

Copie de l'acte de vente du 22 mai 1823

Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)

à suivre

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 05:30

 

La traditionnelle chasse aux œufs de Pâques se déroulait dimanche dernier sur l'arboretum de la rue du couvent. A compter de onze heures les chasseurs en herbe se précipitaient aux quatre coins du parc afin de découvrir ce que les herbes et buissons pouvaient bien cacher. Et comme à l'habitude la récolte fut fructueuse.

Œufs de Pâques
Œufs de Pâques
Œufs de Pâques
Photos Jean-Pierre Lebœuf

Photos Jean-Pierre Lebœuf

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 05:31

 

Suite des documents sur la vente du 24 juin 1817.

 

A travers ces documents nous avons une idée de la personalité des héritiers de Charles Augustin Poulletier.

 

Louis François de Salles Esmangard

Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent

Marie Anne Caroline Esmangard

Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent

Angadresme Pauline Esmangard

Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent
Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 06:32

 

Il y a un mois, nous avions abandonné nos articles sur ce qu'il advint de la propriété du couvent après le décès de Charles Augustin Poulletier.

 

L'acte de vente du 18 juillet 1846 passé entre Messieurs Cugnières et Lion, Lebrun, nous donne une chronologie précise des ventes successives qui se sont déroulées depuis l'originelle à Jean Baptiste Deschamps, puis à Charles Augustin Poulletier, puis entre celle du 24 juin 1817 et cette dernière de 1846. (Nous avons traité des deux premières, nous n'y revenons pas)

 

"Par suite du décès de Monsieur Poulletier l'immeuble dont s'agit est devenu la propriété de Monsieur Louis François de Salle Esmangard de Saint Maurice et Mademoiselle Marie Anne Caroline Esmangard de Saint Maurice et Angadresme Pauline Esmangard de Saint Maurice, frère et sœur germains, ses petit neveu et petites nièces, enfants de Monsieur François de salle Esmangard de Saint Maurice, propriétaire, demeurant à Compiègne et de Madame Joséphine Marie Louise Poulletier, décédée, son épouse."

 

Acte de vente du 24 juin 1817

Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent
Ventes successives de l'ancien couvent

à suivre…

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 06:29

 

Christian Delage, Président de l'association des"Orgues pour Saint-Jean", nous communique :

 

"C’est avec plaisir que notre association des orgues prend le relais de Monique Chalard, Présidente de MJJ Musiques, qui s’est chargée de l’accueil régional d’un orchestre de jeunes étudiants américains de la ville de Milwaukee (600 000 habitants), au nord de Chicago dans l’Etat du Wisconsin.

 

Ces étudiants musiciens, au nombre de 45, appartiennent à la « New Berlin Eisenhower High School » qui organise une tournée internationale tous les deux ans. Cette année, c’est « France-Belgique » avec 2 concerts: l’un dans la cathédrale de Bayeux, et l’autre dans l’abbatiale de Saint-Jean-aux-Bois, promue par Monique Chalard.

 

Pourquoi « New Berlin » dans le nom de cette Ecole? Sans doute parce que le Milwaukee, Etat du nord des Etats-Unis, compte beaucoup d’habitants dont les aïeux venaient d’Allemagne, nation dont on connaît l’amour de la musique.

 

Cette « rencontre musicale » accueillera en 2e partie le « Choeur de Chambre de Senlis » dirigé par Christophe Chauvet que notre abbatiale avait déjà accueilli à l’automne 2015 et qui sera accompagné à l’orgue par Jacques Bouteiller.

 

Au plaisir de se retrouver pour ce premier concert de printemps.

 

Samedi 2 avril à 18h. Entrée libre, avec libre participation aux frais."

Concert en l'abbatiale
Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 06:33

 

Elle avait abrité jadis, un personnage connu sous le nom de Désiré.

 

Désiré Tourneur pour l'état civil ; né en 1883, décédé en 1966.

A la maison que j'ai quitté

Cantonnier de la commune pour sa profession, mais poète à ses heures et horloger à ses moments perdus.

 

Désiré était connu de tout Saint-Jean et des enfants en particulier.

 

Des idées il en avait plein la tête.

 

Il avait gravé sur une planche de bois, avec un tisonnier rougit au feu, un poème à la gloire du gros chêne.

 

En voici le texte, transmis par Michel Théveniault.

A la maison que j'ai quitté

Toujours sur le Gros Chêne, voici ce qu'il écrit dans un texte adressé à Monsier Xavier Dumont. (Copies transmises par Marie France)

A la maison que j'ai quitté
A la maison que j'ai quitté

Quant aux idées, en voici une, transmise à Monsieur Dumont.

A la maison que j'ai quitté
A la maison que j'ai quitté

Quand vous passerez devant le 1 chemin du Ru, rappelez-vous que Désiré Tourneur y habita, garde-champêtre de la commune et poète à ses heures.

A la maison que j'ai quitté
Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 06:26

 

Lundi dernier 14 mars, se tenait à la « Maison du village » l’assemblée générale de l’association « Saint-Jean et les Arts ».

 

Cette assemblée revêtait une importance particulière en raison du renouvellement de la direction de l’association.

 

En effet notre ami Etienne Régnier, qui durant de nombreuses années en a assuré la présidence, avait souhaité être déchargé de cette responsabilité. Michel Giacone, secrétaire avait également demandé à être remplacé à cette tâche.

 

L’assemblée, en les remerciant de leur dévouement, a accédé à leur demande, et a élu à l’unanimité une nouvelle direction.

 

Celle-ci est composée d’Isabelle Lambert, à la présidence, de Virginie Havard, au secrétariat et de Claudie Delage à la trésorerie, poste qu’elle occupait précédemment.

Assemblée générale de Saint-Jean et les Arts
Photos Jean-Pierre Lebœuf

Photos Jean-Pierre Lebœuf

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche