Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 05:19

 

Puis, lors de la séance extraordinaire du 18 mai 1947, c'est un nouvel adjoint que le conseil est amené à désigner, en remplacement de monsieur Glattard, démissionnaire.

Les maires de Saint-Jean-aux-Bois

Le maire comme l’adjoint ne rempliront que peu de temps leurs fonctions. Les 19 et 26 octobre 1947 les électeurs sont convoqués afin de désigner leur nouveau conseil municipal. Ces élections sont les premières de la quatrième République. Entre temps, le nombre de conseillers à élire passe pour Saint Jean de 10 à 11.

 

Seul le compte rendu de l’élection du maire et de l’adjoint figure au registre des délibérations. Nous constatons que lors de ces élections, deux femmes seulement font leur entrée au conseil municipal. Mais nous remarquons aussi que c’est une femme, mademoiselle Rachel Bruiant, qui est élue adjoint au maire. Son mandat sera renouvelé lors des élections de 1953. Par la suite, peu de femmes auront cet honneur. 

Les maires de Saint-Jean-aux-Bois
Les maires de Saint-Jean-aux-Bois
Les maires de Saint-Jean-aux-Bois

Les deux mandats suivants verront respectivement le maire et l’adjoint, les femmes étant cantonnées au rang de conseillers.

 

Dans sa séance du 3 mai 1971, suivant les élections de mars, le conseil décide, comme l‘y autorise la loi, la création d’un poste de deuxième adjoint. Le 21 décembre 1972, le maire démissionne de son poste. Le 2 janvier 1973 le conseil désigne un nouveau maire, en l’occurrence celui qui assumait jusqu’alors les fonctions de premier adjoint. Dans cette même séance il désigne ses deux adjoints. C’est à cette occasion que nous retrouverons une femme, en la personne de madame Michelle Régnier élue au poste de deuxième adjoint.

 

En 1977, après le renouvellement du conseil municipal au mois de mars, madame Régnier retrouve son poste de deuxième adjoint.

 

Dans la première quinzaine du mois de janvier 1981 le premier adjoint décède. En pareil cas, généralement, la règle qui s’applique, est la montée d’un cran des élus qui suivent le poste laissé vacant. Le conseil qui se réunit le 6 février 1981 en décide autrement. L’élue qui occupe le poste de deuxième adjoint est maintenue à cette fonction et un élu masculin est désigné pour remplacé le premier adjoint disparu.

 

Cela dénote bien l’esprit de l’époque, qui n’a d’ailleurs pas totalement disparu soit dit en passant, admettant que les femmes accèdent à des responsabilités, mais comme on dit : « Point trop n’en faut ».

 

C’est à la suite des élections municipales de 1983, que pour la première fois, le conseil nouvellement élu désigne, le 18 mars, une femme pour occuper le fauteuil de maire. Madame Ginette Defosse y siégera durant deux mandats consécutifs.

 

Si depuis 1945 tous les conseils municipaux ont vu des femmes y participer, comme nous venons de le voir peu ont dépasser la charge de conseillers.

 

Ce qui, reconnaissons-le, en soixante dix ans ne représente que très peu par rapport à l’importance du corps électoral féminin de la commune. Mais n’incriminons pas seul Saint-Jean de cette situation ; elle est quasi générale dans notre pays. Comme quoi il reste beaucoup à faire pour que les femmes prennent leur juste place dans la société.

 

 

Ainsi nous terminons avec l’année 1947 notre série d’articles sur l’élection des maires de Saint-Jean-aux-Bois. Un jour quelque passionné de l’histoire de notre village prendra la suite pour parler des maires de notre époque contemporaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by niddanslaverdure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de niddanslaverdure
  • Le blog de niddanslaverdure
  • : Décrire le village de Saint Jean aux Bois dans l'Oise. Parler des curiosités de la forêt de Compiègne. Raconter des anecdotes villageoises. Tous les articles publiés dans ce blog sont extraits de livres, brochures et articles publiés par l'auteur. Ils ne peuvent être reproduit sans son accord.
  • Contact

Texte Libre

Recherche